Rencontre ...torride

Publié le par Pascal

Il était assez anxieux. Depuis des semaines qu'ils attendaient cet instant.

Sauf qu'il n'avait pas tout prévu. Où cette première rencontre?

Elle arrivait de loin, des centaines de km. Et elle allait ensuite un peu plus loin.

Et puis ils n'avaient pas prévu ce temps. 38° affiché en centre ville de Bordeaux.

Elle était sur la route. Il sortait d'un rendez vous; costume cravate. Idéal par cette

température.

Il avait calculé plus ou moins l'heure d'arrivée, en tenant compte d'éventuels bouchons

sur l'autoroute. 17h environ.

Présent sur place à 16h.

Bien sur le lieu de rendez vous n'était pas très glamour.

Parking d'un MacDo pas trop loin de la rocade.

 

mai 019

Pas le temps de rentrer dans le centre, de trouver un parking.

Juste une heure pour un premier rendez vous.

Le coeur qui bat trop vite. A se demander si....

Les rencontres sur son blog il connaissait. On commence

à parler sur un commentaire; puis cela débouche sur une adresse mail.

Et cela continue. Des semaines.

Pas possible de faire autrement. Et puis des mots qui sortent de l'ordinaire.

Des sentiments qui s'affichent de plus en plus. Des mots de plus en plus

précis. Autre chose que d'habitude.

sauf que le virtuel...il s'en méfie.

Ecrire, parler via un écran, et puis même au tel et sur msn..

Rien à voir avec le réel.

Bien sur ensuite il y a eu échange de photos.

mais les photos on les choisit avec beaucoup de précautions.

Genre celles qui ne sont pas trop moches.

Un sms..Elle est encore à 150 km.

P. il se demande "faire quoi!??? "

Il est en sueur; il rentre et sort du MacDo toutes les

30 mn; il a soif, il boit..il transpire.

Bonjour l'image du mec, suant, la chemise trempée... Pour une première

rencontre c'est l'horreur. Des allers retours au toilettes pour s'asperger

de déodorant, de grands coups d'eau sur le visage.

2h30 à attendre une femme en plein cagnard; il faut être fou ou amoureux (ce qui revient au même!)

il faut être fou ou amoureux (ce qui revient au même!)

Il a repéré un Carrefour market: vite..des calinettes pour bébés! Cela fera

l'affaire pour se rafraichir un peu (via les toilettes du MacDO!).

Un sms...elle arrive. Il s'asperge de flotte sur le visage, un coup d'eau de toilette.

Il voit sa grosse voiture, l'immatriculation correspond.

Elle se gare. Son coeur va exploser et il a l'impression d'être une fontaine.

Il se glisse sur le siège à coté d'elle. C'est bien elle..

Sourires..quelques balbutiemments..

Et puis se décider; 

En riant elle enlève sa cravate, il respire mieux.

Et tout se concrétise..du virtuel au réel..encore mieux qu'on aurait pu l'imaginer.

Juste elle et lui sur ce parking..44° dans la voiture.

A rigoler de la sueur, et puis au moins on sait que si on a passé le cap de cette

moiteur, chaleur..pas de problèmes...leurs peaux, leurs odeurs s'acceptent!

45 mn comme cela..les rapprochements font encore monter la température.

Quand il descend de sa voiture avant qu'elle ne reparte,

l'impression qu'ils ont pris une douche habillés.

Comme quoi on peut tomber amoureux virtuellement et que cela se concrétise

dans le réel. Même dans les conditions les pires.

 

levres rouges

Ils se donnent rendez vous pour le lendemain. Cap sur l'océan. Fraicheur.

 

toute ressemblance avec truc machin..etc serait fortuite..et etc etc

 

 

 

Publié dans arachnee

Commenter cet article

Nat 14/08/2010 07:23


toute similitude avec truc machin chose serait etc....
il n'empeche que de jolies rencontres telles que celle ci nous laisse croire que tout est possible, merci pour cette dose d'optimisme et cette part de rêve


Pascal 14/08/2010 14:50



Une part de rève en effet bien réelle...



Pascal 12/08/2010 14:27


j'ai dit toute ressemblance..pure fiction!!!
bises Karin


Karin 11/08/2010 17:19


eh bien!!! J'en suis toute retournée.
C'est vraiment sympa à toi de nous avoir fait partager, à nous lectRICES, l'émotion de cette rencontre. Comme quoi tout arrive même quand on ne l'attend plus. Je suis vraiment heureuse pour toi,
pour vous, et vous souhaite que ça dure longtemps, toujours.
Bises et merci encore pour le partage et les 5 minutes de rêverie.


RdT 08/08/2010 11:22


...Mais c'est tellement bon, les cata comme ça... sourire


Pascal 09/08/2010 16:26



oui on peut dire cela comme ça!!



RdT 08/08/2010 11:21


http://bredouillages.canalblog.com/archives/2009/09/18/15117692.html
Mais forcément, tu ne pouvais pas comprendre puisqu'il n'y avait que des métaphores... sourire.
Et je suis en Bavière où il tombe des cordes depuis mon arrivée...avec une belle température à 12°. POUAH !


Pascal 09/08/2010 16:26



cela te change du Limousin!