Un thé dans le désert

Publié le par Pascal

 35° cet après midi à Bordeaux. Ville écrasée de chaleur. Ce n'est pas inhabituel et la chaleur ne me gène pas.

 

Chaleurs extrêmes. Du très sec à la moiteur tropicale.

Rien à voir entre le Yemen, le Rajasthan avant la mousson, l'Egypte, la Turquie ou même Rio quand il fait 44°.

La chaleur moite étouffante de la zone tropicale des CaraÎbes à l'Amazonie brésilienne, de Singapour à Bombay.

J'ai aimé ces extrêmes.

 

Mais comme une envie de désert en respirant ce vent chaud et sec en dégustant mon café mon café en terrasse.

 

 

 

 

J'aime beaucoup les déserts; quelqu'uns.. désert du Thar dans le Rajasthan indien; Yémen, sud tunisien, sud marocain..Egypte..ou Djibouti. Désert du nord Mexique.  

  Pour réussir le thé, dit le proverbe targui, il faut trois choses : les braises, le temps et les amis.

 

 Réveil sous la tente; douce caresse de l'aurore qui glisse sur la courbe de la dune; une fraicheur matinale qui met les sens en éveil; parfum du thé qui arrive jusqu'à cet espace clos qui a abrité mes rèves. Nuit saharienne.. à regarder la voute étoilée. Aucune lumière bien sur..La voix lactée qui brille de manière extraordinaire; des étoiles filantes partout; pour les Touareg, ce sont des flèches de feu que décochent les anges vers les démons qui tentent d'écouter les secrets des Dieux.

 

Ballet incessant du vent ce matin. Vers l'orient le ciel se pare de pourpre et de rose qui donnent aux dunes des couleurs somptueuses. Ailleurs voilà le mot. Chaque endroit est l'ailleurs d'un autre.

Désirs de désert. Déserts désirés. Récits de Frison Roche ou St Ex quand j'étais jeune. Théodore Monot et Teillhard de Chardin. De Foucauld dans son ermitage. Le désert "ponce" l'ame. Minéral. Le sable est la matière du temps. Monde de couleur. De silence. Seuls les blattèrements des chameaux trouent le silence opaque. Le désert a ses propres lois. Il démolit les structures établies et bouleverse les valeurs.

 

Espaces de liberté qui n'acceptent que des sentiments démesurés. Un amour exigeant.

"Dieu a créé des pays pleins d'eau pour que les hommes y vivent, et des déserts pour qu'ils découvrent leur âme"   proverbe targui

 

 

Envie d'un thé vert, brulant.

 

 

photos désert Thar, Inde / Egypte Pascal

Publié dans arachnee

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 28/08/2010 22:30


Déjà pas mal! Tellement beau l'Egypte!


Ecureuil bleu 28/08/2010 20:59


Merci pour ce beau récit, Pascal ! Il n'y a qu'en Egypte où j'ai vu un peu de désert...Amitiés


liliane 27/08/2010 21:37


Merci Pascal ! Je vais voir les étoiles !


Pascal 27/08/2010 22:07



Je vais faire comme toi, mon "étoile" étant loin....


"toutes nos passions reflètent les étoiles" V.Hugo


Belles étoiles de nuit d'été à toi



liliane 27/08/2010 20:50


merci Pascal, non, je ne connais pas et je vais écouter et chercher aussi des poèmes touaregs... en attendant mon prince charmant ! Bises.


Pascal 27/08/2010 21:22



Si tu aimes ce genre de poésie, plus à l'est découvrir Omar Khayyam poète, astrologue, mathématicien persan (vers 1000 et quelques), les "rubayats". Découvert grâce au livre que je viens de
terminer "Samarcande" d'Amin Maalouf. (superbe bouquin pour qui s'interesse à ces pays).


Ton prince charmant toi aussi tu l'attends..Fais plein de voeux en regardant les dernières étoiles filantes de l'été...


bisous



boutfil 27/08/2010 20:20


j'ai un peu honte..mais je deteste la chaleur, audessus de 25 pour moi, c'est insuportable, alors que du frois l'hiver neme gène pas du tout, chaque humain est bien différent!


Pascal 27/08/2010 21:14



Pas de honte à avoir! On aime ou on aime chaleur ou froid extrêmes!