sunday sunday

Publié le par Pascal

Un dimanche d'été. Un été en pente douce déjà. On parle de rentrée. Le soleil de sortie.

Un dimanche nu. Seul et rien à faire. Ne pas confondre "ne rien faire" et "faire rien"; Faire rien il y a un certain volontarisme. Décidé à ne rien faire. Même pas à m'habiller. Rare. En fait c'est la première

fois. Une journée, nu. Jardin cloturé, juste un immeuble de l'autre coté de la rue. Pas grave si quelqu'un me voit.

 

 Piscine, le transat. Ne rien faire. Si. Lire, et le pc sur une table sous un arbre.  

Un plaisir, whisky glace - olives. 

  

fin d été 029

 

bod juil 10 016

L'eau qui glisse le long du corps. Sensations autres sans quelques cm2 de tissu. Eau 28°.

Soleil 31°. Galvada la consolante. J'avais aimé les autres. J'aimerais que quelqu'un m'attende quelque part.

Quelqu'un m'attend quelque part. Manque. Ensemble, c'est tout. Non pas ensemble. Elle est loin.

Manque, absence. Téléphone muet. love is a ring. ca ne ring pas. Bien sur, elle ne peut pas. Son mari, ses enfants.

Dimanche en famille. Dimanche seul. Entre manque et absence. Fermer les yeux. Il y a quelques semaines.

Plage, océan. Un lit. Aimer. S'aimer. En cachette.

Love is a ring. Un sms. Ne pas répondre.

Imaginer. Ne pas penser. Elle. Là-bas. 

Plonger dans l'eau et nager. Ne pas penser. Et aussi penser.   

Quand la prochaine fois. Nager. Ne pas penser. Penser. 

Imaginer. Elle ici dans la piscine. Aimer. Faire l'amour dans l'eau.

Absence. Manque.   

Sms - je t'aime, tu me manques - Plonger dans l'eau.

"Norma". Bellini et la Callas. Je suis sur qu'elle aimerait.

Gavalda. Et l'ombre du vent.  "l'espérance qui m'anime". Un prénom, une signature.

Penser. Ne pas penser.

 

 

 

 

bod juil 10 015

La nuit se fait nuit. Les avions décollent de Mérignac. Ce resto un soir et les mêmes avions? sauf qu'elle était là. Et qu'elle n'est pas là ce soir.

Penser, ne pas penser. Plonger dans l'eau fraiche. Bleue. Comme la nuit, comme un rève.

 

 

photos pascal

 

Publié dans arachnee

Commenter cet article

Pascal 24/08/2010 21:40


Bienvenue Scarlett.
Manifestement le texte t'interpelle quelque part.
Bonne soirée


Scarlett 24/08/2010 16:08


je découvre ton blog et suis boulversée par ton texte...
beaucoup d'émotion... à la lecture... beaucoup de souvenirs aussi...


Pascal 24/08/2010 13:45


On se comprend Nat...


Madame X 24/08/2010 07:22


Moi j'ai mieux que Cocciante...
Chanté par Brassens...Il n'y a pas d'amour heureux...
faut dire que t'as pas choisi le plus facile...mais le danger a quelque chose d'excitant...et de plus passionnant...
Citation...
l'amour au 21ème siècle, c'est un téléphone qui ne sonne pas...re sniff!


Pascal 24/08/2010 13:44



Ca c'est aussi du Beigbeder "l'amour dure 3 ans"...je crois que je connais le livre par coeur!


On ne choisit pas vraiment de qui on tombe amoureux ni de son statut de femme, mariée, divorcée ou autre...



Nat 23/08/2010 23:40


:)