Le bain

Publié le par Pascal

livres fleurs 023 

 

"Les sourcils remontés, la bouche ouverte, tu regardais fuir, dans le courant du fleuve, ta robe qui t'avait échappé.

Je passais et je t'ai crié: Salut fille de Bakili! que le bonheur soit avec toi!

Tu m'as répondu : comment serais je heureuse? Vois ma robe dans le courant...

Je t'ai dit "fille de Bakili, je compare ta jeunesse à cette robe dans le courant. Elle s'éloigne de toi, chaque jour et tu ne peux la retenir.

Ne demeure pas à la regarder s'en aller. Viens sous ces ombrages...Je te ferai une robe de caresses."

 

livres fleurs 029

 

 livres fleurs 036

Publié dans arachnee

Commenter cet article

Nat 17/05/2010 23:01


pas moi ! la russe ukrénienne marocaine !!!


Pascal 18/05/2010 21:06



je m'en doute Nat!



Nat 17/05/2010 22:19


amusant les commentaires sur cet article, tu as réussit à rendre le coeur de certaines amoureuses
bisous pascal


Pascal 17/05/2010 22:58



????!!!


bises



Nat 17/05/2010 07:13


le temps passe chaque jour et fuit un peu plus
mais chaque jour qui passe nous rapproche de la sagesse...


Pascal 17/05/2010 18:10



très philosophe Nat!!



Virginie 17/05/2010 06:07


Elles sont de toi les photos, tu ne dis pas ????
Le poème aurait pu être de toi, c'est ton style !
Le marché St pierre, ça remonte moi aussi !!!!


Pascal 17/05/2010 18:14



oui elles sont de moi! pour le poème non!! c'est gentil mais je n'écris pas aussi bien! Toi aussi le marché St Pierre au pied de Montmartre!


bonne soirée Zélie



CHOU 16/05/2010 19:25


Je suis très lourde en effet, je vous prie de m'excuser et je m'éclipse sur la pointe des enclumes ! ;o)