Happy days

Publié le par Pascal

Il est mort il y a une dizaine de jours ; tellement peu connu comme acteur.

happy-days-cast-703711

J’ignore son nom, mais il était un personnage d’une série culte « happy days », le père de Richie, l’étudiant un peu coincé. Son meilleur copain, « Fonzie », gentil loubard, avec son cuir et son légendaire peigne!

happy-days-19797 

Cette série brosse un portrait idéalisé de l'Amérique des années 50 et début 60.

Un immense succès dû à la nostalgie d’une époque – idéalisée avec la variétés des thèmes abordés , des valeurs sures made in Us, amour, amitié, loyauté… Mais en n’évoquant jamais les problèmes de société qui prenaient de plus en plus d’importance aux Usa : fin de la guerre en Corée, guerre froide, missiles à Cuba, Berlin, Kennedy et surtout le dbut de l’engagement us au Viet Nam, Cambodge.

Cette série m’a touché (malgré le décalage de 10/12 ans), quand j’ai débarqué un jour d’été 73, à 17 ans, dans une petite ville du Wisconsin, pour passer un an, dans une famille américaine et suivre une terminale en high school.

Vraiment le middle west us. Mum qui hissait le drapeau us tous les matins dans le jardin, la prière en se tenant les mains en famille avant de commencer chaque repas. La télé en continu (des dizaines de chaines alors qu’en France c’était 3 (mort de Pompidou, arrivée de Giscard). Les traditions : messe avec coffee innommable avec cookies et pancakes tous les dimanches. Resto au famille le vendredi soir, fish and ships largement arrosés de lait, de Coke ou Mister Pepper (à vomir !).le dimanche après la messe, en été, bbq avec énormes t.bones, ou spare ribs et plein de cheese cakes, pies, brownies ...

Niveau high school, pour moi c’était l’horreur : tellement différent d’un lycée. Et grand désespoir, du sport et du sport tous les après midis. Moi qui avait horreur de ça : base ball, foot us..au bout de 3 semaines personne ne me voulait plus dans son équipe ! Et en plus douche collective obligatoire après!

A midi, cétait le sandwich, ham et peanut butter, confiture d’airelles… Bouh !

Mais au fur des semaines, mon anglais s’améliorant très vite, c’était aussi de super moments.

Le week end surtout. Le soir, en route dans des Pontiac ou Oldsmobile grands comme des porte avions. Direction McDo ou Pizza Hut ; de la bière à flots. Les premiers joints à l’arrière de la Pontiac, avec Sue (adorable Pom pom girl) ou Gail (très douée comme Cheersleader) qu’on pelotait en regardant un film dans le movie drive in.

Bordeaux nuit 051

Et puis les courses de sous marins autour des lacs du Minnesota , la nuit.

Un peu tout ce qu’on voyait dans Happy days

 

Bordeaux-nuit-055.jpg

 

 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les deux photos des voitures us ont été prises en banlieue bordelaise!

 

 

Publié dans arachnee

Commenter cet article

Pascal 14/11/2010 00:31


Ok lady, on verra si c'est possible selon nos agendas respectifs!


RdT 13/11/2010 22:37


Oui oui, je la connais... Oui, à la semaine prochaine ! Promis ! J'ai un exam mardi mais après oui !!!


RdT 12/11/2010 19:34


;)))


Pascal 13/11/2010 21:34



La Dodge rose de Talence tu connais!!!


bises et peut être à la semaine prochaine.



Céine 10/11/2010 22:48


C'est pas si vieux que ça, je m'en rappelle !
Hihihihihi...


Pascal 11/11/2010 11:05



Oui mais c'est encore de ton âge!



Ysabelle 10/11/2010 18:51


j'adorais cette série et puis celle fame aussi
bisous pascalou
ysa


Pascal 10/11/2010 19:38



Fame, j'aimais bien aussi! Bon week end Ysa