Conseils "ovide-magazine"

Publié le par Pascal

Ca aurait pu paraitre maintenant dans les rubiques "sexo" de Psychologie-magazine" ou de "Biba"..

C'était il y a 2000 ans..

 

Envoyé par une amie récemment, je me fais un plaisir de le publier ici.

 

 

Conseils d'Ovide, poète latin dans L'Art d'aimer (an 1 ap.JC)

Pratique des choses de l'amour [2,703-744]

Mais déjà le lit complice de leurs plaisirs a reçu nos deux amants. Muse, arrête-toi à la porte close de la chambre à coucher; ils sauront bien, sans toi, trouver les mots usités en pareil cas, et leurs mains dans le lit ne resteront pas oisives. Leurs doigts sauront s'exercer dans ce mystérieux asile où l'Amour aime à lancer ses traits. Ainsi, jadis, près d'Andromaque, en usait le vaillant Hector, [2,710] dont les talents ne se bornaient pas à briller dans les combats. Ainsi le grand Achille en usait avec sa captive de Lyrnesse, lorsque, las de carnage, il reposait près d'elle sur une couche moelleuse. Briséis, tu te livrais sans crainte aux caresses de ces mains, toujours teintes du sang des Troyens. Ce qu'alors tu aimais le plus, voluptueuse beauté, n'était-ce pas de te sentir pressée par ces mains victorieuses ?

 

Si tu veux m'en croire, ne te hâte pas trop d'atteindre le terme du plaisir; mais sache, par d'habiles retards, y arriver doucement. Lorsque tu auras trouvé la place la plus sensible, qu'une sotte pudeur ne vienne pas arrêter ta main.
[2,720] Tu verras alors ses yeux briller d'une tremblante clarté, semblable aux rayons du soleil reflétés par le miroir des ondes. Puis viendront les plaintes mêlées d'un tendre murmure, les doux gémissements, et ses paroles, agaçantes qui stimulent l'amour. Mais, pilote maladroit, ne vas pas, déployant trop de voiles, laisser la maîtresse en arrière; ne souffre pas non plus qu'elle te devance : voguez de concert vers le port. La volupté est au comble lorsque, vaincus par elle, l'amante et l'amant succombent en même temps. Telle doit être la règle de ta conduite [2,730] lorsque rien ne te presse et que la crainte ne te force pas d'accélérer tes plaisirs furtifs. Mais, si les retards ne sont pas sans danger, alors, penché sur les avirons, rame de toutes tes forces, et presse de l'éperon les flancs de ton coursier.

nu-en-noir.jpg

Publié dans arachnee

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dark lady 17/07/2010 23:39


La sensualité et l'érotisme sont toujours aussi importants depuis plus de 2000 ans.


Pascal 18/07/2010 22:33



bienvenue dark lady! Toujours d'actualité en effet!



La Papote 05/07/2010 10:44


C'est étrange mais ce n'est pas ça qu'on me faisait traduire au lycée en cours de latin... pourtant ça aurait mêlé l'utile à l'agréable...


Pascal 05/07/2010 21:01



Utile agréable en effet! j'ai une amie prof je vais lui demander si elle donne ce genre de texte en 2010!



liliane 04/07/2010 21:19


Mais c'est que je n'avais pas vu la photo ! Elle est d'épôque ?


Pascal 04/07/2010 22:02



^Liliane tu vois bien que la photo est en noir et blanc ..donc d'époque!



liliane 04/07/2010 21:18


Tu as déjà publié 2 articles Pascal pendant que je ne faisais rien !... C'est rassurant : on fait toujours l'amour de la même façon depuis Ovide ! Je le connais par coeur depuis mes 18 ans au
lycée, et ça sert toujours même à notre âge. On comprend mieux certaines choses....


Pascal 04/07/2010 22:00



Tu étais dans ton hamac!


Oui on fait l'amour idem depuis Adam et Eve (je ne me souviens même s'ils avaient eu le temps de b. avant d'être chassé du paradis) et les hommes du temps des mammouths! Sauf qu'après il y a le
style et les petites attentions,  comme disait Ovide


 



Sophiedu33 04/07/2010 11:57


Il est dispo Ovide ? Il a l'air sympa ton copain ....


Pascal 04/07/2010 14:43



dispo chez Virgin, Fnac Mollat! Très sympa