Evidences

Publié le par Pascal

Dans le crépuscule jaloux de l'ordinateur fidèle sous les mains programmatrices du beau temps. Quand les services météo-nucléaires auront décidé qu'il fera beau demain parce que demain le pouvoir mettra son chapeau de travers. Parce qu'il aura besoin de certaines assurances du coté des amibes ou du coté des exhalaisons sud-américaines. Ou du coté de ses dépendances sexuelles ou financières - ce qui reviendra au même  - sous les mains programmatrices aussi du mauvais temps ou du temps gris. Ou du temps maussade - tout ceci étant absolument prévisible et prévu de toute éternité de bande perforée - alors ce crépuscule prendra le temps d'en faire à sa fantaisie et d'accord avec le soleil, avec le vent, avec les rafales ou le silence objectif arrivant des galaxies perdues. Et des galaxies présentes au bar de l'insouciance ou de la déraison enfin venue comme de l'an mille. Alors ce crépuscule renversera l'admis et le conforme, et le comique grandiose fera éclater et se remanger entres les millénaires de conneries morales et abjectes - la moralité abjecte. Bien entendu. 

Léo Ferré "inédits"

Publié dans arachnee

Commenter cet article